Suède : entrée en vigueur d’une nouvelle loi antiterroriste plus stricte

La suède se dote d’une nouvelle législation antiterroriste plus stricte qui prévoit un durcissement des peines de prison pour les personnes condamnées pour des faits de terrorisme et un retracement des moyens et des pouvoirs des force de sécurité.

"A l’heure où les attaques horribles de la semaine dernière à Bruxelles sont encore frais dans nos esprits, nous sommes contents de disposer, à partir d’aujourd’hui, d’une nouvelle loi plus stricte qui donne aux services de sécurité plus de pouvoirs pour prévenir les crimes terroristes en Suède" , a déclaré à la presse le Premier ministre Stefan Lofven.

Le texte punit notamment de deux ans de prison un départ vers l’étranger pour se joindre à une organisation terroriste et de six ans la participation à un entraînement terroriste.

Le financement d’un groupe terroriste est passible de deux ans de détention, selon la nouvelle législation adoptée en mars par le parlement qui a néanmoins rejeté la déchéance de nationalité proposée par l’extrême droite.

D’après les services de renseignement suédois (S?po), 300 personnes ont quitté le pays scandinave depuis 2013 pour rejoindre l’organisation Daech en Syrie et en Irak. Quelque 135 sont revenues depuis.

Le PM suédois a, par ailleurs, indiqué que les moyens des forces de sécurité seront renforcés pour mieux assurer la surveillance de ces personnes.

Contrairement aux souhaits de l’extrême droite, le pays nordique a rejeté l’introduction de la déchéance de la nationalité dans la nouvelle loi.

Un amendement pour déchoir de la nationalité suédoise toute personne condamnée pour un délit ou crime en lien avec le terrorisme avait été présenté par le parti anti-immigration des Démocrates de Suède.

Seuls les 45 députés de cette formation ont voté pour cet amendement rejeté par 236 membres contre 16 abstentions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite