Soudan: l’ONU appelle toutes les parties à la retenue et au dialogue

Le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Soudan, Volker Perthes, a exhorté, lundi, toutes les parties dans ce pays à faire preuve de la “plus grande retenue” et de reprendre le dialogue.

“Toutes les parties doivent immédiatement reprendre le dialogue et s’engager de bonne foi pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel”, a souligné M. Perthes dans un communiqué.

Il s’est également dit préoccupé par les “tentatives en cours visant à saper la transition politique”, qualifiant “d’inacceptable” la détention du Premier ministre soudanais et des responsables gouvernementaux.

Le représentant spécial du SG de l’ONU pour le Soudan a, en outre, appelé à la libération “immédiate” de tous ceux qui ont été “illégalement détenus ou assignés à résidence”, soulignant “qu’il est de la responsabilité des forces de sécurité d’assurer le bien-être des personnes placées sous leur garde”.

Le ministère soudanais de l’Information a annoncé, lundi matin, que des ministres et des membres civils du Conseil de souveraineté au Soudan ont été arrêtés.

“La plupart des ministres et les membres civils du Conseil de souveraineté ont été arrêtés”, a indiqué le ministère dans un communiqué, précisant que ce sont “des forces militaires” qui les ont emmenés vers une destination inconnue et les retiennent.

Depuis août 2019, le Soudan est dirigé par un Conseil de souveraineté composé pour moitié de civils et pour moitié de militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite