Sahraouiya 2022: les raideuses prêtes cette aventure humaine et solidaire

Les participantes au raid Sahraouiya, organisé au cœur de la perle du sud marocain Dakhla, étaient unanimes à exprimer leur joie de s’élancer dimanche dans cette aventure humaine, alliant défi sportif et bonne cause.

Issues de pays d’Europe, d’Amérique, du Moyen Orient ou d’Afrique, les raideuses prenant part à la 8e édition de ce challenge multi-sports, combinant le long de six jours Trail de nuit, VTT, Run and Bike, Course d’orientation, Canoë et épreuves surprises, se sont dites “ravies” et “honorées” de pouvoir vivre, voire revivre cette expérience placée sous le signe de la solidarité.

Sofia et Kawtar Benjelloun, deux sœurs du Team Banque populaire représentant l’association Solidarité Féminine, se réjouissent de cette première participation à Sahraouiya qui rassemble une centaine de femmes, qu’elles soient sportives consommées ou débutantes, militantes associatives ou simples femmes engagées.

“Nous sommes vraiment ravies et honorées d’arriver dans cette magnifique ville de Dakhla et surtout de pouvoir participer à ce raid qui réunit des femmes de tous bords, toutes aussi gentilles et solidaires les unes des autres”, confie Sofia à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP.

Les deux sœurs affirment vouloir donner le meilleur d’elles-mêmes et faire le maximum pour Solidarité Féminine, une association au service des mères célibataires, présidée par Aicha Ech-chenna.

Vanessa Allouche et Ulfat Haider viennent, elles, d’Israël pour vivre l’esprit de solidarité prêché par Sahraouiya et soutenir Jaffa Institute, une association qui œuvre au profit des enfants défavorisés pour leur assurer un meilleur avenir.

“C’est un honneur pour nous d’arriver d’Israël et de représenter notre association, aux côtés de toutes ces femmes solidaires”, assure Vanessa sans cacher son enthousiasme et impatience de vivre une superbe aventure.

“J’espère que cette expérience sera la première et pas la dernière”, lance sa coéquipière Ulfat, se réjouissant d’être à Dakhla, “très belle occasion” pour elle de rencontrer les Marocains et de visiter le Maroc pour la première fois.

Aïchata Ousmane Yattara, elle, représente le Mali. Etudiante en 5e année à l’Ecole nationale d’architecture de Rabat, cette jeune femme engagée connaît très bien les lieux puisqu’il s’agit de sa troisième participation à ce challenge féminin. “Les deux premières fois étaient vraiment magnifiques”, se remémore la jeune femme qui bénéficie d’une bourse d’études de l’Agence marocaine de coopération internationale. Avec sa coéquipière, Aïchata participe à cette compétition pour soutenir une association œuvrant au service des élèves et étudiants stagiaires au Maroc.

“Nous allons nous amuser, nous allons profiter et la cause que nous défendons va nous encourager davantage à nous surpasser”, dit-elle fièrement.

Myriam Seurat est l’ambassadrice de la France. Journaliste de France Télévision et chargée de la présentation du service météo, elle prend part à cette huitième édition pour prouver son esprit de guerrière, mais également pour découvrir toutes les autres cultures représentées lors du raid.

Ses émotions sont partagées entre “peur” et “excitation”, le sable et le vent étant un facteur “assez pressant” pour cette aventurière qui vient de Paris.

“Je ferai les épreuves jusqu’au bout. C’est un défi à relever déjà pour soi, avec son binôme et pour l’association que nous défendons”, soutient Myriam qui rejoint Sahraouiya pour la première fois, en souhaitant venir à bout de ce challenge qui est loin d’être une sinécure.

Pompier Raid Aventure est le nom de l’association qu’elle représente avec sa coéquipière et qui a pour objectif de faire vivre aux enfants à mobilité réduite de grandes aventures au moyen d’une Joëlette (NDLR un fauteuil tout terrain mono-roue qui permet la pratique de la randonnée à toute personne à mobilité réduite, enfant ou adulte). “Courir pour un sourire !” en est le slogan.

Se disant émerveillée devant la beauté des paysages, entre désert et océan, elle soutient que “Dakhla est sublime de par sa luminosité, qui est d’ailleurs assez unique au Maroc”.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, l’édition 2022 du raid Sahraouiya connait la participation d’une centaine de femmes représentant une quarantaine d’associations, issues du Maroc, de la France, de l’Espagne, du Portugal, du Cameroun, du Mali, de Madagascar, du Soudan du Sud, du Ghana, du Rwanda, de Sainte-Lucie, du Sénégal, d’Israël, des Etats-Unis et de la Colombie.

Au-delà du challenge sportif, les raideuses sont réunies autour d’un même objectif : soutenir l’esprit solidaire de Sahraouiya, tout en appréciant, à sa juste valeur, le pittoresque écrin naturel proposé par la perle du sud marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite