Rwanda : Pascal Simbikangwa condamné à 25 ans de prison

Le Rwandais Pascal Simbikangwa a été condamné vendredi à 25 ans de réclusion pour son rôle dans le génocide au terme d’un procès historique, le premier en France lié au drame rwandais, 20 après des massacres dans lesquels le rôle de Paris a été très critiqué.

"Chasse aux sorcières". L’ex-capitaine de la garde présidentielle, 54 ans, paraplégique depuis 1986 et cloué dans un fauteuil roulant, a été reconnu coupable de génocide en qualité d’auteur et de complicité de crimes contre l’humanité par la cour d’assises de Paris, à l’issue d’un procès fleuve de six semaines et d’un délibéré de 12 heures.

Pendant les six semaines d’audiences, Pascal Simbikangwa a toujours nié les faits qui lui étaient reprochés, se disant victime d’une "chasse aux sorcières" orchestrée par l’ancienne rébellion Tutsi désormais au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite