Pro décapité: validation par le justice de la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin

Le tribunal administratif de Montreuil a validé mardi la décision ordonnée par le ministère de l’Intérieur de fermer pour six mois la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis), accusée par les autorités d’avoir relayé des propos qui ont conduit à l’assassinat et décapitation de Samuel Paty.

“Il n’apparaît pas, en l’état de l’instruction, que le préfet de la Seine-Saint-Denis aurait porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales” en fermant provisoirement le lieu de culte “aux fins de prévenir la réitération de tels actes”, a estimé le tribunal dans un jugement consulté par l’AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite