Pour Castaner, le transfert de Neymar est “une opération de communication” du Qatar

Christophe Castaner a estimé jeudi que la mise en scène du transfert du joueur brésilien Neymar au PSG représentait "une opération de communication" pour le Qatar, qui doit toujours "faire toute la transparence" sur une éventuelle implication dans le financement du terrorisme. "On voit bien que le Qatar est dans une opération de communication, on voit bien comment le Qatar veut jouer, à travers des événements sportifs, des présences sportives, pour être sur la scène diplomatique", a estimé le porte-parole du gouvernement sur le plateau de LCI.

Estimant que "le Qatar a déjà anticipé l’après-pétrole", il a rappelé que le pays propriétaire du club de foot parisien "mise très fortement sur le tourisme et donc ils ont besoin de se faire connaître". "Mais il n’y a pas de contrepartie négociée", a-t-il insisté. "Évidemment ils font un choix de marketing mais c’est un pays qui fait sa promotion", a ajouté le secrétaire d’Etat, rappelant que la France "n’a pas à se méfier de tel ou tel pays".

"Mais on a droit de poser des questions. Et là, je sors du football et je vais sur la scène diplomatique: (…) la France est favorable à poursuivre le dialogue parce qu’aujourd’hui il y a des tensions extrêmement fortes (avec le Qatar) et il n’est pas sain qu’elles se poursuivent", a-t-il développé. Il a évoqué des "questions précises" comme celle du "financement du terrorisme". "Il est essentiel que le Qatar fasse toute la transparence sur ces sujets", a-t-il conclu.

Le président français Emmanuel Macron a quant à lui salué cette arrivée: "C’est l’attractivité. Oui, c’est une bonne nouvelle", a dit le président de la République en visite dans les Yvelines, où il a rencontré Nasser Al-Khelaïfi. Lequel lui a remis un maillot floqué du N.2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite