Pandémie: rapatriement des Marocains bloqués à Melilla

Le rapatriement de quelque 200 Marocains bloqués dans le préside de  Melilla a commencé vendredi, au moment où les frontières restent fermées à cause du nouveau coronavirus, ont indiqué les autorités locales.

“Le gouvernement marocain nous a fourni une liste de 200 Marocains bloquées à Melilla et nous procédons à leur rapatriement”, a indiqué à l’AFP un porte-parole espagnol.

Les présides de Melilla et Ceuta, situées dans le nord du Maroc, sont les seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Union européenne.

Selon des médias marocains, les personnes rapatriées seront placées en quarantaine pendant 14 jours et testées.

Fin avril, le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit a indiqué devant le Parlement que des mesures allaient être prises pour rapatrier les Marocains bloqués à Ceuta et Melilla “dans les meilleurs délais possibles”.

Environ 28.000 Marocains sont bloqués hors de leur pays depuis la suspension mi-mars des vols internationaux par le royaume pour endiguer la propagation de la maladie Covid-19, avec de gros contingents en France, en Turquie et en Espagne.

Plusieurs d’entre eux ont publié des appels de détresse sur les réseaux sociaux, tandis que les services consulaires marocains ont indiqué avoir mis en place des “cellules d’accompagnement” et pris en charge les frais d’hébergement pour certains.

Le Maroc a recensé officiellement à ce jour 6.652 cas de contamination dont 190 décès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite