Nadja Benaissa, une chanteuse allemande condamnée pour avoir transmis le VIH

Une chanteuse allemande a été condamnée jeudi à deux ans de prison avec sursis pour coups et blessures après avoir transmis le VIH à un partenaire sexuel auquel elle avait caché sa séropositivité. Membre du groupe de musique pop No Angels, un “girls band” formé en 2000 et devenu le plus populaire d’Allemagne, Nadja Benaissa, 28 ans, risquait jusqu’à dix ans ferme.

Nadja Benaissa, une chanteuse allemande condamnée pour avoir transmis le VIH
Le parquet avait requis une peine légère en tenant compte des aveux et des remords exprimées par la jeune chanteuse.

"J’ai fait une énorme erreur", a dit Nadja Benaissa devant le tribunal de Darmstadt, dans l’ouest de l’Allemagne, ajoutant avoir tu sa séropositivité parce qu’elle redoutait la réaction de son public. Elle a été condamnée pour des faits de coups et blessures pour avoir transmis le VIH à son insu à un agent artistique de 34 ans – chez qui le sida s’est déclaré depuis -, et pour tentative de coups et blessures dans le cadre de rapports sexuels non protégés avec un autre homme entre 2000 et 2004.

Elle devra réaliser 300 heures de travaux d’intérêt général et suivre des séances régulières d’aide psychologique.

Le mouvement de sensibilisation sur le sida, Deutsche AIDS-Hilfe, qui espérait une relaxe, a dénoncé ce jugement, expliquant que les séropositifs risquaient d’être encore un peu plus stigmatisés et tentés de dissimuler leur infection.

"Je pense que c’est un mauvais verdict. Cela va porter gravement atteinte à la prévention du VIH", a dit le porte-parole du mouvement, Carsten Schatz.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite