Marzouki appelle à accorder “l’immunité judiciaire” au président syrien Al-Assad

Le président tunisien, Moncef Marzouki a appelé, vendredi, à poursuivre les efforts pour une solution politique de la crise syrienne qui permet au président Bachar Al-Assad de quitter le pouvoir et de bénéficier de “l’immunité judiciaire” en échange de l’arrêt des violences contre le peuple syrien.

Lors de la conférence des "Amis de la Syrie" qui réunit près de 60 pays, M. Marzouki a demandé que soit accordée l’immunité au président Al-Assad et sa famille et évoqué un éventuel refuge en Russie pour le dirigeant syrien, citant à cet égard "l’exemple" du Yémen. En vertu de cette solution, le président Syrien cède le pouvoir au vice-président pour qu’il mène une étape de transition rapide qui inclue l’opposition et qui se solde par l’organisation d’élections présidentielles libres, a ajouté le président tunisien. Il a dit refuser l’option militaire qu’il a qualifiée de "dangereuse", a-t-il dit ajoutant que l’arrêt des hostilités en Syrie ne peut être obtenu "par la voie d’une intervention militaire, particulièrement étrangère".

Après avoir averti de faire de la Syrie "une pièce dans un jeu géostratégique qui touche l’ensemble du Moyen Orient", il a appelé "les amis du régime Syrien" à exercer une pression sur Damas pour acheminer des aides humanitaires et favoriser un cessez-le-feu. Selon Moncef Marzouki, la situation actuelle exige "une intervention arabe dans le cadre de la Ligue arabe, une force arabe pour préserver la paix et la sécurité et pour accompagner les efforts diplomatiques", appelant l’opposition syrienne à se rassembler et à faire de l’unité du peuple syrien sa priorité.

La communauté internationale réunie à Tunis "va transmettre un message fort et clair" au président Bachar al-Assad pour "arrêter les crimes en Syrie", a déclaré le ministre tunisien des Affaires étrangères Rafik Abdessalem à l’ouverture de cette conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite