Maroc/Viol sur mineur: report au 9 juillet de l’examen de l’affaire du directeur d’une école primaire

La cour d’appel de Rabat a décidé, mercredi, de reporter au 9 juillet l’examen de l’affaire du directeur d’un établissement scolaire du primaire poursuivi pour “viol sur mineur de moins de 12 ans”.

Le tribunal a rejeté, lors de cette audience, une requête de la défense de poursuivre l’accusé en état de liberté provisoire du fait qu’il réunit toutes les garanties juridiques.

Les faits remontent au mois d’avril dernier, lorsque des journaux nationaux ont relayé l’affaire de ce directeur d’établissement scolaire qui aurait commis des "actes immoraux" à l’encontre de filles scolarisées dans l’établissement.

L’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer avait annoncé avoir pris des mesures administratives à l’encontre du directeur aussitôt saisie d’un rapport de la délégation provinciale de Rabat sur le sujet.

Elle a également dépêché une commission régionale pour mener une enquête administrative et pédagogique, en parallèle à l’enquête judiciaire, et a décidé la suspension du directeur de l’établissement en question dans l’attente d’une décision de la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite