Maroc: une cellule pro-EI démantelée, quatre arrestations

Le ministère de l’Intérieur marocain a annoncé l’arrestation mardi à Nador (nord-est) de quatre membres présumés d’une “cellule terroriste” liée au groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui voulaient s’attaquer à des “sites sensibles” au Maroc.

Les personnes arrêtées, âgées de 21 à 26 ans, avaient “décidé de mener des attaques terroristes visant des sites sensibles dans le royaume”, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les suspects, “dont le frère d’un combattant de ‘Daech'”, acronyme arabe de l’EI, “étaient en lien étroit” avec les membres d’une autre cellule démantelée en décembre entre le Maroc et l’Espagne voisine, selon la même source.

L’opération de démantèlement de mardi a été menée par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ, antiterrorisme) et les mis en cause ont été “placés en garde à vue pour approfondir l’enquête”, selon le communiqué.

A l’issue d’un procès très suivi, les auteurs ont été condamnés à la peine de mort, non appliquée au Maroc depuis 1993.

L’an passé, 79 personnes ont été arrêtées dans ce pays pour des affaires de “terrorisme”, selon un bilan officiel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite