Maroc: la réforme du régime de change permet de réduire la vulnérabilité de l’économie marocaine (Analyste)

La réforme du régime de change qui constitue une réforme “volontariste et ordonnée et qui se fera de manière graduelle”, permet de réduire la vulnérabilité de l’économie marocaine aux chocs exogènes, a affirmé, mardi à Marrakech, Nasreddine Lazrak, responsable analyses et recherches au niveau de la Banque des marchés de capitaux (BMC).

S’exprimant lors d’une rencontre "CAP MARKET" organisée par la BMC du Groupe Banque Centrale Populaire (BCP), sous le thème "Nouveau marché des changes au Maroc entre flexibilité du régime et nouvelles instructions des changes", M. Lazrek a souligné que la mise en place de ce nouveau régime de change permet au Maroc de "se prémunir contre tout choc exogène auquel il pourrait faire face à l’avenir", d’atténuer les déséquilibres extérieurs et d’apaiser, par la suite, la pression sur la réserve internationale.

La situation macroéconomique du Royaume "favorise amplement l’entame de cette réforme" avec des indicateurs économiques globalement à l’équilibre, une inflation maitrisée et un déficit budgétaire en constante amélioration, a-t-il assuré.

Dans ce contexte, M. Lazrek a fait savoir que cette réforme visant la flexibilité du dirham devrait induire une plus grande volatilité de la monnaie, ce qui oblige les opérateurs économiques à mettre en place des stratégies de couverture de ce risque.

Pour cela, a ajouté le responsable, la Banque populaire propose à ses partenaires des solutions concrètes et des outils nécessaires à la bonne gestion de ce nouveau risque de change.

Pour sa part, le président du directoire de la Banque populaire Marrakech-Beni Mellal, Noureddine Belmahjoubi, a précisé que cette rencontre constitue un moment approprié pour expliciter le passage à un régime de change plus flexible de manière didactique à tous les opérateurs économiques de la région, en vue de leur mettre en évidence tous les aspects positifs qui seront apportés par ce nouveau régime.

La région a besoin d’opérateurs économiques opérant sur le marché international, a relevé M. Belmahjoubi, notant que ce genre de rencontres permettra de vulgariser cette technique et les moyens mis en œuvre par le Groupe BCP afin d’accompagner les opérateurs à l’international.

Dans le cadre de sa stratégie de proximité et d’accompagnement de sa clientèle corporate et institutionnelle, la BMC du Groupe BCP lance une série de rencontres dans différentes villes du Royaume visant à analyser et à décrypter l’actualité des marchés financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite