Maroc-Elections: les partis de l’opposition contre toute coalition menée par le PJD (communiqué conjoint)

Les partis de l’opposition ont écarté définitivement l’idée d’entrer dans des coalitions conduites par le Parti de la Justice et du développement (PJD), invoquant “des irrégularités et es violations” commises lors des élections communales et régionales qui se sont déroulées vendredi au Maroc.

Le parti Authenticité et Modernité (PAM), le Parti de l’Istiqlal (PI), l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et l’Union constitutionnelle (UC) ont recommandé à leurs membres de respecter cette décision, en réponse à ces pratiques qui portent atteinte à la démocratie et consacrent la fraude électorale", indique un communiqué conjoint de quatre partis, rendu public à l’issue d’une réunion de leurs leaders, consacrée samedi à l’examen du déroulement du double scrutin du 4 septembre.

Ces formations politiques ont exprimé "leur rejet total des irrégularités graves ayant entaché ces échéances le jour du scrutin", soulignant que "le gouvernement n’a pas été en mesure d’assumer la responsabilité d’organiser des élections transparentes".

Les partis de l’opposition ont salué tous les citoyens ayant adhéré à l’opération électorale, faisant part de leur "solidarité avec ceux dont les noms ne figuraient pas sur les listes électorales ainsi qu’avec ceux dont les noms ont été radiés en raison du laisser-aller et des manipulations ayant marqué l’action du gouvernement dans ce domaine", indique le communiqué, signé par Mustapha Bakkoury, secrétaire général du PAM, Hamid Chabat, secrétaire général du PI, Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP et Mohamed Sajid, secrétaire général de l’UC.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite