Mali: “accord-cadre” junte et Cédéao, vers un intérim du chef du parlement

La junte militaire qui a pris le pouvoir le 22 mars au Mali a signé vendredi avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) un "accord-cadre" pour le retour de l’ordre constitutionnel complet, avec un intérim assuré par le chef du parlement, selon l’entourage de la junte.

"Il y a eu un accord signé" par le chef de la junte, le capitane Amadou Sanogo, avec le ministère burkinabè Djibrill Bassolé, représentant du médiateur pour la crise malienne. Le texte prévoit que la cour Constitutionnelle "constate la vacance de la présidence" et investisse pour l’intérim du pouvoir le président de l’Assemblée nationale, a expliqué une source proche de la junte, alors que la télévision publique ORTM annonce une déclaration imminente sur "l’accord-cadre intervenu entre le CNRDRE (junte) et la Cédéao".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite