Libye : la cessation des hostilités est une urgence en raison des souffrances des civils (ONU)

Une cessation des hostilités est urgente en Libye où l’insécurité persistante et les combats autour de Tripoli continuent d’aggraver les souffrances des populations civiles, a affirmé l’organisation des Nations-Unies.

“Et au milieu du conflit, le nombre de cas confirmés de COVID-19 en Libye est passé à 60, dont un décès”, s’est inquiété le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU.

Selon une évaluation récente, la moitié des villes libyennes évaluées ont signalé des pénuries alimentaires et 86% ont signalé une hausse des prix des denrées alimentaires, a-t-il ajouté lors de son point de presse quotidien, précisant qu’en moyenne, les prix des produits alimentaires ont augmenté de 27%, tandis que ceux des articles d’hygiène ont marqué une hausse de 12%.

“En réponse, l’ONU, et ses partenaires humanitaires, soutiennent les autorités et travaillent en première ligne pour fournir une aide aux personnes déplacées, aux rapatriés, aux réfugiés et aux demandeurs d’asile”, a dit le porte-parole.

De son côté, la Mission des Nations-Unies en Libye (MANUL) s’est déclarée, récemment, alarmée par l’escalade continue de la violence et des combats dans le pays, au risque d’engendrer de nouvelles vagues de déplacements de population.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite