Libye : L’UE exige “une désescalade immédiate” et “la fin des combats”

L’Union européenne (UE) a appelé vendredi les parties au conflit en Libye à "une désescalade immédiate" et à "la fin des combats", en réaffirmant sa condamnation du raid aérien nocturne de mardi soir contre un centre pour migrants près de Tripoli, qui a fait au moins 53 morts et une centaine de blessés.

"Nous appelons à une désescalade immédiate et à la fin des combats, et nous exhortons les acteurs à s’abstenir de recourir systématiquement à l’incitation à la violence et à revenir rapidement au processus de médiation dirigé par l’ONU", a affirmé la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, dans une déclaration au nom des 28 Etats membres de l’UE.

Mme Mogherini a de nouveau condamné, "dans les termes les plus forts", l’attaque "choquante" contre le centre de détention de Tajoura (11 km à l’est de Tripoli), "qui a causé la mort de dizaines de réfugiés et de migrants et de nombreux autres blessés, y compris des enfants et des femmes".

"Nous nous félicitons de toute mission d’enquête entreprise par l’ONU et attendons avec impatience ses résultats", a ajouté Mme Mogherni qui réitère la position de l’UE considérant qu’"il ne peut y avoir de solution militaire à la crise en Libye".

"Le conflit en cours déstabilise la Libye et toute la région et a accru le risque de terrorisme et de pertes tragiques en vies humaines, y compris en mer", a mis en garde la haute représentante de l’UE, en rappelant à toutes les parties et institutions libyennes leur responsabilité de protéger les civils et les infrastructures civiles, et de permettre un accès humanitaire complet.

Le Conseil de sécurité de l’ONU devait se réunir à huis clos ce mercredi à New York, pour évoquer la situation en Libye, suite au raid aérien meurtrier ayant visé un centre de détention de migrants à l’est de Tripoli.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite