Les principales déclarations de Mme Blasey Ford, l’accusatrice de Kavanaugh

L’universitaire Christine Blasey Ford accuse le juge Brett Kavanaugh, candidat de Donald Trump à la Cour suprême, de l’avoir agressée sexuellement en 1982. Voici ses principales déclarations lors de son audition au Sénat, jeudi.

Tous ses propos ont été tenus sous serment.

– La certitude –

"A 100%", a-t-elle répondu quand on lui a demandé si elle était sure de l’identité de son agresseur présumé, Brett Kavanaugh, qui selon elle a agi en présence d’un de ses amis, Mark Judge.

– "Rires bruyants" –

"A jamais gravés dans mon esprit, les rires bruyants des deux, alors qu’ils s’amusaient à mes dépens (…) J’étais sous l’un d’entre eux alors que les deux riaient".

– "Terrifiée" –

"Je suis terrifiée. Je suis ici parce que j’estime qu’il est de mon devoir civique de vous dire ce qui m’est arrivé lorsque Brett Kavanaugh et moi étions au lycée".

– Tentative de viol –

"Je croyais qu’il allait me violer (…) J’avais du mal à respirer et j’ai cru que Brett allait accidentellement me tuer."

– "Ses mains sur mon corps" –

"On m’a poussée, par derrière, dans la chambre, depuis la salle de bains. Je n’ai pas pu voir qui m’a poussé. Brett et Mark sont entrés dans la chambre et ont fermé la porte à clé derrière eux. Il y avait de la musique dans la chambre (…) On m’a poussée sur le lit puis Brett s’est mis sur moi. Il a commencé à passer ses mains sur mon corps et à me caresser (…) Brett m’a pelotée et essayait d’enlever mes vêtements".

– Impact –

"L’agression de Brett a radicalement changé ma vie pendant très longtemps"

– Peur –

"Mes plus grandes peurs se sont réalisées et la réalité est bien pire que ce que je l’avais craint"

« Je suis innocent »

Quelques minutes plus tard, le juge Brett Kavanaugh a pris la parole pour dénoncer jeudi une « honte nationale » au Sénat américain. Il a martelé qu’il ne retirerait pas sa candidature à la Cour suprême malgré l’accusation d’agression sexuelle formulée par Christine Blasey Ford. « Personne ne me fera me retirer de ce processus", a déclaré le juge Kavanaugh, la voix furieuse. « Vous me vaincrez peut-être lors du vote final, mais vous ne me ferez jamais jeter l’éponge. Jamais », a-t-il déclaré devant les 21 sénateurs de la commission judiciaire.

« Je suis innocent », a-t-il ajouté, cette fois au bord des larmes en parlant de sa fille de 10 ans. « Je n’ai jamais agressé sexuellement quiconque, ni au lycée, ni à l’université », a encore témoigné Brett Kavanaugh, 53 ans, répétant qu’aucune accusation de la sorte n’avait jamais été formulée à son encontre au cours de sa carrière de juriste et de juge fédéral.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite