Les manœuvres du Front Polisario dans la zone de Guergarat “sont outrageuses” (ancien ministre britannique)

Les manœuvres entreprises par le polisario dans la zone tampon de Guergarat “sont outrageuses”, a indiqué, jeudi à Londres, l’ancien ministre britannique, Derek Conway.

“Les actions entreprises par le polisario avec l’appui de l’Algérie sont outrageuses”, a souligné M. Conway dans une déclaration à la MAP, notant que la communauté internationale devrait “exprimer son rejet” de ces manœuvres et à les dénoncer.

L’ancien député et ministre britannique a également assuré que le “Maroc a répondu à toutes les exigences de la MINURSO”, notant que le Royaume “a été très calme et responsable dans ses réactions”.

“Il incombe aux autres parties dans la région, comme l’Algérie et la Mauritanie de dire au polisario que cela n’est pas acceptable pour la communauté internationale”, a dit M. Conway, notant qu’il espère que le Royaume Uni, en tant que membre du conseil de sécurité de l’ONU, réagisse face à ces manœuvres.

Saluant les efforts du Secrétaire général de l’ONU, M. Conway affirme avoir pris connaissance de près du travail de la MINURSO, notant que les accusations du polisario a l’encontre cette mission “sont justes ridicules”.

Il a par ailleurs émis l’espoir que les pourparlers autour du Sahara reprennent pour permettre d'”aboutir à des conclusions” à même de résoudre ce conflit régional, notant que les autres parties doivent comprendre que seule la “solution politique” est envisageable.

Et d’ajouter que le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, a montré de nouveau sa disponibilité à trouver une issue politique durable à la question du Sahara, notant que le projet d’autonomie des provinces sud prouve que le Royaume a fait des efforts très louables sur la voie de règlement de ce conflit et qu'”il incombe au gouvernement algérien de le reconnaitre” et “d’agir de manière positive”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite