Les familles des disparus en Algérie réclament “la vérité sur leurs enfants et parents” disparus

Le collectif des familles de disparus et l’association SOS disparus en Algérie réclament toute "la vérité sur leurs enfants et parents" disparus, tout en se disant "outrées et scandalisées par le traitement réservé à leur cause".

Sous le signe "la déclaration universelle des droits de l’homme à 62 ans, respectez vos engagements", le collectif des familles de disparus et l’association SOS disparus en Algérie a organisé samedi un sit-in devant la grande poste d’Alger pour défendre sa "cause", rapporte dimanche la presse locale.

"Nous demandons les corps de nos enfants, nous savons qu’ils sont morts, nous voulons faire notre deuil", a martelé la mère d’un disparu depuis 1994, citée par les médias.

"Nous demandons juste la vérité, nous sommes prêts à pardonner et nous l’avons fait, mais le poids de la douleur ne sera ôté qu’avec la vérité et la justice. D’autant que plusieurs familles connaissent les noms des gens qui ont enlevé leurs enfants", ajoute un autre participant à ce sit-in.

"Nous voulons rappeler aux autorités leurs engagements internationaux. Nous voulons leur dire que nous ne baisserons pas les bras avant de connaître la vérité sur nos enfants", affirme Hassan Ferli, responsable de SOS disparus, cité par la presse.

Selon des chiffres officiels, le nombre de disparus serait de 8.023, alors que le collectif et l’association SOS disparus, cités par les médias, parle de 12.000, voire 15.000 personnes disparues.

MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite