Dalil Boubakeur répond à Marine Le Pen: Il faudrait construire “davantage de mosquées”

Dalil Boubakeur répond à Marine Le Pen: Il faudrait construire
Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a répliqué dimanche sur France Info aux propos tenus vendredi par Marine Le Pen, qui avait comparé les "prières de rue" des musulmans à l’Occupation. Il a pris lui la vice présidente du Front national à contre-pieds. Il a estimé lui aussi que les prières dans la rue ne sont pas satisfaisantes, et donc qu’il faudrait "davantage de mosquées".

"Ma première impression c’est qu’elle a dû oublier l’apport important des musulmans durant les épreuves nationales de la France" a d’abord affirmé Dalil Boubakeur. Puis le recteur de la Grande mosquée de Paris a en parti donné raison à Marine le Pen. Lui aussi préfèrerait que les musulmans ne soient pas obligés de prier dans les rues. Et pour cela, il faudrait construire davantage de mosquées.

"Je ne pense pas que les musulmans cherchent à prier d’eux même dans la rue, ou qu’ils recherchent des trottoirs pour faire leur prière…Il y a un nombre important de fidèles comme dans toutes les religions. Mais il y a un tel retard dans la construction des mosquées que la foi musulmane, la religion musulmane ne trouve pas suffisamment de lieux de cultes décents. Et cela a été le problème pendant des années… Et je le dis en toute sérénité, en tout esprit national et citoyen, je dis oui il faut qu’on donne aux musulmans le moyen de pratiquer leur culte d’une façon décente. Personne ne conteste que les musulmans sont amenés à prier dans des lieux qui ne sont pas des lieux de culte et qui sont la voie publique. Je le regrette et nous le regrettons tous. Mais la raison de ces insuffisances du culte musulmans ne sont pas de la faute des musulmans. "

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite