Les Etats-Unis ouvrent une mission “virtuelle” à Dakhla, avant un consulat “fonctionnant à plein régime”

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi l’ouverture d’une mission diplomatique “virtuelle” à Dakhla, après avoir reconnu la marocanité du Sahara, en attendant un vrai consulat.

Donald Trump a annoncé début décembre la reconnaissance de la marocanité du Sahara.

Jared Kushner, le gendre et conseiller du président américain, a pris place mardi avec une délégation israélienne à bord du premier vol direct entre Israël et le Maroc, où il a signé une déclaration qui prévoit notamment l’ouverture d’un consulat américain à Dakhla, dans le sud du Maroc.

“J’ai le plaisir d’annoncer le début du processus pour établir un consulat des Etats-Unis” au Sahara, a tweeté jeudi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

“Dans l’immédiat, nous inaugurons une mission diplomatique virtuelle”, “qui sera suivie bientôt par un consulat fonctionnant à plein régime”, a-t-il ajouté dans un communiqué, sans préciser de calendrier.

“Cette présence virtuelle dépendra de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat” et donnera “une attention particulière à la promotion du développement économique et social”, a encore dit le secrétaire d’Etat.

Il a réaffirmé que Washington entendait “continuer à soutenir des négociations politiques pour résoudre les différends entre le Maroc et le Polisario, dans le cadre du plan d’autonomie présenté par le Maroc”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite