Les députés Mustapha Laabid et Fiona Lazaar se félicitent de l’amendement en faveur des “Chibanis” (vidéo)

Depuis le 1er juillet 2019, les Chibanis (les vieux ou cheveux blancs) peuvent enfin rentrer dans leur pays d’origine et garder leurs droits à la sécurité sociale. “C’est une victoire pour les Chibanis”, se réjouissent le député LaREM, président du groupe d’amitié France-Maroc, Mustapha Laabid, et la députée Fiona Lazaar.

Il s’agit d’une avancée attendue de longue date par ces anciens travailleurs qui, après une dure vie de labeur en France, perdaient leurs droits sociaux s’ils décidaient de passer leur retraite dans leur pays .

Grâce notamment au travail des députés et de l’association CAP SUD MRE, cet amendement a permis d’étendre la prise en charge des frais de santé au titre de la protection universelle maladie aux retraités bi-pensionnés", c’est-à dire ayant cotisé dans deux pays, résidant à l’étranger et ayant cotisé au moins 15 ans en France, dans le cas où les conventions bilatérales signées entre les deux pays ne prennent pas en compte cette situation.

Retour sur les principales étapes de la mobilisation :

– 3 août 2018 : courrier collectif cosigné par 17 parlementaires adressé au Premier ministre français pour alerter sur la situation des Chibanis, suite à plusieurs échanges entre l’association Cap Sud MRE et les parlementaires Olivier Véran, Mustapha Laabid, Fiona Lazaar et Michèle de Vaucouleurs
– 13 septembre 2018 : 1er rendez-vous de travail avec le cabinet du Premier ministre et le cabinet de la ministre des Solidarités et de la Santé à Matignon- 18 octobre 2018 : rendez-vous de travail avec le cabinet du Premier ministre à Matignon
– 13 novembre 2018 : rendez-vous de travail avec le cabinet de la ministre des Solidarités et de la Santé au ministère des Solidarités et de la Santé
– 27 novembre 2018 : adoption d’un amendement au budget de la sécurité sociale 2019 permettant l’ouverture de nouveaux droits pour les retraités « bipensionnés », c’est-à-dire ayant cotisé à la fois en France et dans leur pays d’origine
– 1er juillet 2019 : envoi d’une instruction aux CPAM confirmant la prise en charge par la sécurité sociale des soins en France pour les retraités étrangers ayant cotisé au moins 15 ans en France sans condition de résidence et via tout titre de séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite