Les débris trouvés au Mozambique issus “presque certainement du MH370”

Les deux débris découverts au Mozambique proviennent avec une quasi certitude du MH370 de la Malaysia Airlines, ont affirmé jeudi l’Australie et la Malaisie, en tête des opérations pour résoudre ce qui reste l’une des plus grandes énigmes de l’aviation civile.

Jusqu’à présent, la seule preuve que le Boeing 777 s’est écrasé était un fragment d’aile retrouvé en juillet sur l’île française de La Réunion et appartenant selon les autorités malaisiennes et la justice française à l’avion disparu.

Les circonstances et le lieu de la disparition de l’appareil demeurent un mystère.

L’Australie, qui coordonne les recherches en mer du MH370, qui s’était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord, a reçu deux débris récemment découverts sur le littoral du Mozambique.

"La conclusion des analyses est que les débris proviennent presque certainement du MH370", a déclaré jeudi dans un communiqué le ministre australien des Transports Darren Chester, précisant qu’ils correspondaient aux panneaux que l’on peut trouver à bord d’un Boeing 777 de la Malaysia.

"Retrouver ce genre de débris sur la côte Est de l’Afrique est cohérent avec les dérives modélisées par l’agence (publique australienne pour la recherche) CSIRO et confirme le bien-fondé de nos efforts de recherche dans le sud de l’océan Indien", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite