“Les allégations du Polisario sont irresponsables” (Quai d’Orsay)

La France a qualifié mercredi les "allégations" du Polisario concernant l’enlèvement des trois humanitaires européens à Tindouf d’"irresponsables".

Le Polisario prétend que les services marocains et français seraient derrière l’enlèvement des trois humanitaires européens à Tindouf dans le sud algérien.

"Ces allégations sont irresponsables et ne méritent pas que l’on y réponde" , a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères lors d’un point de presse.

Selon Maghreb Intelligence, le 6 décembre, les forces de l’ordre mauritaniennes ont opéré une descente musclée dans un hôtel du centre-ville de Nouadhibou, au nord du pays et ont appréhendé deux suspects sahraouis qui répondent au nom de Maminna Alaaguir Ahmed Baba et Aghdafna Ould Hamoudy Ould Ahmed Baba, âgés respectivement de 29 et 32 ans. Aghdafna est le fils du représentant du Polisario dans la province de Cantabria.

"Ils sont suspectés d’avoir participé à l’enlèvement de deux ressortissants espagnols et d’une italienne dans les camps de Tindouf. Les forces de l’ordre mauritaniennes ont été informées de la présence des deux hommes dans le nord-ouest mauritanien depuis une quinzaine de jours par la DGSE française. D’après des sources bien informées à Nouakchott, Maminna et Aghdafna passent rapidement aux aveux face la surprise des responsables mauritaniens", révèle Maghreb Intelligence.

Selon cette lettre confidentielle, "Les révélations choquent tout le monde. Maminna qui est le cerveau de l’opération donne des noms. Et pas n’importe lesquels. L’opération d’enlèvement des trois travailleurs humanitaires a bénéficié de complicité dans toute la hiérarchie militaire du Polisario".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite