Les 4 journalistes détenus depuis début avril libérés “très bientô t” (responsable libyen)

Le porte-parole du gouvernement libyen Moussa Ibrahim a déclaré mardi soir que quatre journalistes détenus depuis le 4 avril en Libye allaient être libérés "très bientô t".

"Les quatre journalistes (deux Américains, un Espagnol et un Sud-africain) ont été jugés devant un tribunal administratif et ont été condamné à un an de prison avec sursis et à une amende de 200 dinars (154 dollars) chacun, pour entrée illégale dans le pays", a précisé M. Ibrahim.

"Il y a des procédures administratives à achever. Ils seront libérés très bientô t", a-t-il ajouté.

Deux Américains, James Forley de l’agence de presse GlobalPost et Clare Morgana Gillis, freelance, ainsi que deux photographes, l’Espagnol, Manu Brabo et le Sud-africain, Anton Hammerl, avaient disparu le 4 avril alors qu’ils couvraient le conflit en Libye. Le gouvernement avait indiqué par la suite qu’ils étaient détenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite