Le Soudan et le Soudan du Sud s’engagent à dialoguer

Les présidents du Soudan et du Soudan du Sud se sont engagés à régler leurs différends par le biais du dialogue après la première visite d’un chef d’Etat sud-soudanais à Khartoum depuis l’indépendance en juillet.

"Nous confirmons le principe de ne pas se refaire la guerre et d’être bons voisins et de laisser notre amertume derrière nous", a déclaré, samedi, le président du Soudan, Omar Al Bashir, ajoutant qu’il souhaite voir les relations commerciales entre les deux pays se développer.

De son côté, le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a fait part de sa détermination de ne pas refaire la guerre qui s’était terminée en 2005 avec l’accord de paix, notant que l’objectif est de trouver des solutions.

Les litiges sont grands entre Khartoum et Djouba, notamment concernant les revenus du pétrole, le partage de la dette, les frontières ou encore au sujet de la région contestée d’Abyei.

Les diplomates espèrent que la visite de deux jours de Salva Kiir permettra de calmer les relations entre les deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite