Le port obligatoire des masques au Maroc et sa mise en vente libre font réagir Jack Lang et Edgar Morin

La décision du roi Mohammed VI de rendre le port obligatoire des masques à partir du mardi 7 avril, ainsi que l’annonce de leur vente dans les toutes les grandes et petites surfaces du Maroc ont fait réagir en France où le débat fait rage.

La première est une personnalité et non la moindre, Jack Lang, ancien ministre actuel président de l’Institut du Monde Arabe.

Connu pour sa liberté  de ton, Jack Lang s’est fendu mercredi d’un message pour féliciter le Maroc et son Roi d’avoir anticipé les mesures préventives face à la propagation du coronavirus.

Dans ce message au président de la Fondation Nationale des Musées du Maroc (FNMM), Mehdi Qotbi, M. Lang affirme que “”Le Maroc et son Roi seront toujours au rendez-vous de l’histoire”.

“”Votre souverain a su vite réagir et vos autorités ont été à la hauteur des attentes des Marocains”, souligne le président de l’IMA.

Ce à quoi a répondu le président de la FNMM,” Face à l’épidémie du coronavirus, Sa Majesté le roi Mohammed VI a su vite anticiper, alors que le Maroc était à peine touché par cette crise sanitaire planétaire”.

“je suis fier de notre Maroc, cité aujourd’hui comme exemple dans le monde pour sa pertinence dans le gestion de cette crise sanitaire”, a-t-il écrit, ajoutant que “le dispositif mis en place pour stopper la propagation du Covid-19, sous la conduite de notre Roi, montre encore une fois que nous sommes capables du meilleur lorsque que le pire risque de nous atteindre”.

Autre personnalité à se faire l’écho du port obligatoire du masque au Maroc est le philosophe de renom, Edgar Morin.

 

Du côté des internautes français, la réaction est vive eu égard à la pénurie des masques en France. Devenu une denrée, les masques constituent l’une des principales préoccupations dans l’hexagone.

 

 

 

Respirateurs 100 % marocain

Par ailleurs, l’usine de la société d’étude et de réalisations mécaniques de précision (SERMP) a été réorganisée pour contribuer à la fabrication de respirateurs artificiels 100% marocains, destinés aux malades atteints du nouveau coronavirus (Covid-19).

Dans cette usine aéronautique, les ingénieurs se sont mobilisés et tout l’ensemble de l’écosystème a été mis en place “très rapidement” pour la fabrication de ce respirateur 100 % marocain, a souligné le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, dans une déclaration à la presse à l’issue d’une visite effectuée à la SERMP.

“Nous sommes déjà à la deuxième version qui permet, en plus d’apporter une ventilation, d’avoir des capteurs et d’envoyer l’oxygène de façon plus technique”, a-t-il déclaré, saluant la contribution de toutes les parties prenantes chacune dans son domaine pour permettre la réalisation des 500 premiers respirateurs.

La conception de ce respirateur est totalement marocaine, de la fabrication du moteur réducteur, aux cartes électroniques, aux autres pièces mécaniques, jusqu’à l’assemblage”, a pour sa part indiqué  Badre Jaafar, directeur de la SERMPremarquer.

Ces respirateurs sont fabriqués conformément à des normes aéronautiques de hauts standards.

Selon m; jaafar, le produit a suivi le process de fabrication des pièces qui vont sur les moteurs d’avions d’Airbus et de Boeing.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite