Le Parlement arabe appelle au retrait des observateurs de Syrie

Le Parlement arabe appelle au retrait des observateurs de Syrie
Le Parlement arabe, organe consultatif de 88 membres dépendant de la Ligue arabe, a appelé dimanche au retrait des observateurs déployés en Syrie, au motif que leur présence n’empêche aucunement le régime de Damas de poursuivre la répression des manifestations anti-gouvernementales.

"La mission de l’équipe de la Ligue arabe n’a pas atteint son objectif d’arrêter le massacre des enfants et d’assurer le retrait des forces de sécurité des rues", déplore Ali Salem al-Deqbasi, le Koweïtien qui préside le Parlement, fort de 88 membres. Au contraire, elle "permet au régime syrien d’avoir une couverture pour commettre des actes inhumains sous le nez des observateurs de la Ligue arabe", dénonce-t-il dans un communiqué.

"Le massacre d’enfants et la violation des droits de l’homme se poursuivent, en présence des observateurs de la Ligue arabe, ce qui suscite la fureur des populations arabes", a-t-il jugé.

La présence de la mission, forte d’une centaine d’observateurs, vient détourner l’attention des "violations flagrantes" commises par le régime de Bachar el-Assad, a-t-il jugé. Selon les militants sur place, plus de 150 personnes ont été tuées dans le pays depuis mardi et l’arrivée sur place des observateurs arabes, dont la mission doit a priori durer un mois.

D’entrée, le chef de ces observateurs, le général soudanais Mohammed Ahmed Moustapha Al-Dabi, personnalité controversée car soupçonnée de violations dans son propre pays, avait choqué: il avait qualifié mardi la situation de "rassurante" à Homs, où les chars du régime se sont livrés à des opérations de répression d’une ampleur considérable, avant de se replier juste à l’arrivée des observateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite