Le Maroc “rejette toute prise de pouvoir par la force” au Mali (ministère)

Le Maroc a réaffirmé, jeudi, son rejet de "toute prise de pouvoir par la force" et son attachement au respect de la Constitution et des institutions élues, suite au coup d’Etat militaire survenu en République du Mali dans la nuit de mercredi à jeudi.

"Suite au coup d’Etat militaire en République du Mali, le Royaume du Maroc réaffirme son rejet de toute prise de pouvoir par la force, appelle à l’attachement aux dispositions de la Constitution et au respect des institutions élues", indique le ministère des Affaires étrangères et de la coopération dans un communiqué.

Le Maroc réitère son attachement "à la stabilité, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la République du Mali", souligne le communiqué, ajoutant que le Royaume "promet d’œuvrer pour le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région du Sahel et du Sahara et de coopérer dans ce sens avec les Etats de la région et les organisations régionales concernées".

"Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a mis sur pied une cellule de veille pour assurer le suivi de la situation des citoyens marocains résidant en République du Mali et veiller à la protection de leur intégrité physique et de leurs intérêts", conclut la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite