Le Maroc et Israël signent de nouveaux accords de coopération

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, a eu un entretien, mercredi à Rabat, avec son homologue israélien Yair Lapid , portant sur des  questions d’ordre bilatéral et régional d’intérêt commun.

A l’issue de cette rencontre, les deux ministres ont signé un mémorandum d’entente sur l’établissement des mécanismes relatifs aux consultations politiques avec l’objectif de contribuer à l’approfondissement et au renforcement des relations multiformes de coopération entre les deux pays.

Les deux parties ont aussi signé un accord de coopération couvrant les domaines de la culture, de la jeunesse et des sports pour contribuer au développement et au renforcement des relations bilatérales.

Les deux ministres ont également signé un accord sur les services aériens des deux pays.

Les deux pays avaient déjà signé des accords dans les domaines de l’eau, de l’aviation et de la finance au moment de la première visite d’une délégation d’officiels israéliens arrivés en décembre 2020 à bord d’un premier vol direct entre Rabat et Tel-Aviv.

La visite de M. Lapid au Maroc est “une avancée majeure (…) qui créera de nouvelles opportunités pour la paix et la prospérité” dans la région, a écrit sur Twitter l’ambassade américaine au Maroc.

Dans une allocution, M. Bourita a fait état d’une dynamique vertueuse entre les deux pays depuis la signature en décembre dernier de l’Accord tripartite (Maroc-USA-Israël), avec la création de cinq équipes de travail couvrant des secteurs prometteurs, comme la recherche et l’innovation, le tourisme, l’aviation, l’agriculture, l’énergie, l’environnement, le commerce et l’investissement.

S’agissant de la situation au Proche-Orient, le ministre a évoqué l’appel à plusieurs reprises du roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, à la reprise des négociations entre Palestiniens et Israéliens pour parvenir à une solution définitive, durable et globale sur la base de la solution à deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité.

Ces accords “apporteront à nos pays innovation et opportunités au profit de nos enfants”, a pour sa part déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid, saluant “la restauration de la paix et l’amitié” impulsées par le rétablissement des relations diplomatiques entre Israël et le Maroc.

Il a souligné que sa visite au Maroc, terre natale d’une vibrante communauté juive qui remonte au 2ème siècle avant Jésus-Christ, s’inscrit dans une vision futuriste portée par les vertus de l’amitié et de la coopération, notamment dans les domaines du tourisme, de l’économie, du commerce, et des échanges culturels.

Yair Lapid qui effectue une visite au Maroc à la tête d’une délégation comprenant notamment le ministre du travail, Meir Cohen et le président de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset (parlement), Ram Ben Barek, a visité le Mausolée Mohammed V à Rabat où il s’est recueilli sur les tombes des regrettés Souverains, feus Mohammed V et Hassan II.

La communauté juive du Maroc, présente depuis l’Antiquité, est la plus importante d’Afrique du Nord (environ 3.000 personnes) et a représenté jusqu’à 10% de la population à la fin des années 1940. Et plus de 700.000 Israéliens d’ascendance marocaine ont souvent gardé des liens forts avec leur pays d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite