Le cyclone Harold se renforce en se dirigeant vers Vanuatu dans le Pacifique sud

Un cyclone se dirigeant vers Vanuatu, dans le Pacifique sud, s’est renforcé pour atteindre la catégorie 5, soit la plus élevée, provoquant des vents destructeurs et une mer “phénoménale”, ont indiqué lundi des météorologues.

Le cyclone tropical Harold, qui a fait au moins cinq morts et 22 disparus dans les îles Salomon en fin de semaine dernière, s’est renforcé dans la nuit de dimanche à lundi en se déplaçant vers l’est, a précisé le service météorologique de Vanuatu.

Les vents atteignent désormais les 235 km/h sur son passage, et les autorités ont donné l’alerte dans plusieurs provinces de Vanuatu, un pays composé de 80 îles s’étendant sur quelque 1.300 km.

Elles ont averti la population du risque d’inondations et demandé aux navires de rester au port. Le cyclone Harold est attendu mardi matin au nord de la capitale Port Vila.

Au moins 22 passagers d’un ferry affrété dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus sont portés disparus dans les îles Salomon, après avoir semble-t-il été emportés par les vagues générées par ce cyclone, a indiqué dimanche la police locale. Cinq corps ont également été retrouvés, a-t-elle ajouté, précisant que les recherches se poursuivraient lundi.

Des survivants ont raconté que plusieurs personnes avaient été emportées par d’énormes vagues et des vents violents, qui ont atteint le ferry vendredi avant l’aube.

Le MV Taimareho avait quitté jeudi soir la capitale Honiara en direction de West Are’are sur l’île de Malaita, distante de plus de 120 kilomètres. Son voyage s’inscrivait dans un programme gouvernemental d’évacuation de personnes vers leurs villages d’origine, afin de lutter contre la pandémie.

Un cylone de même intensité avait dévasté la capitale de Vanuatu en 2015, faisant 11 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite