Le CNT attend le “responsable diplomatique” français

Le Conseil national de transition (CNT) formé par l’opposition libyenne attendait mardi soir les représentants français et américain dans son fief de Benghazi, à 1.000 km à l’est de Tripoli.

Un diplomate français, Antoine Sivan, a pris mardi ses fonctions de représentant de la France auprès de l’opposition libyenne, a annoncé le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé. "Il n’est pas ambassadeur car nous n’avons pas formellement reconnu un Etat à travers le Conseil national de transition", a précisé Alain Juppé. C’est "le responsable diplomatique chargé des relations avec le Conseil national de transition".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite