L’Algérie enregistre son premier cas du variant Omicron

Un premier cas de contamination par le nouveau variant de coronavirus “Omicron” a été enregistré en Algérie, a annoncé mardi l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA)

“Dans le cadre de l’activité de séquençage des virus SARS-CoV-2 effectuée par l’Institut Pasteur d’Algérie, notamment dans le contexte de la surveillance des variants circulants, il a été procédé ce jour 14 décembre 2021, à la détection du premier cas du variant Omicron (B.1.1.529), en Algérie”, a précisé l’IPA dans un communiqué.

L’Institut Pasteur d’Algérie a ajouté qu’il “s’agit d’une personne de nationalité étrangère, rentrée sur le territoire algérien le 10 décembre 2021”.

Ce ressortissant, rappelle la même source, “a fait l’objet, dans le cadre des dispositions et protocoles sanitaires arrêtés par les autorités algériennes, d’un test antigénique à son arrivée au niveau de l’aéroport d’Alger, déclaré positif”.

Ensuite, le test PCR de l’intéressé a été “orienté vers le laboratoire de référence de l’Institut Pasteur d’Algérie, où a été confirmée par séquençage la présence du variant Omicron”, a relevé la même source.

L’Algérie, qui peine à donner un coup d’accélérateur à la campagne de vaccination, connait une inquiétante propagation du Covid-19.

Cette situation a provoqué la fermeture de certains établissements scolaires et la modification du calendrier des vacances scolaires.

Le gouvernement algérien a échoué d’atteindre son objectif de vacciner 70% de la population avant fin 2021, selon les derniers chiffres fournis par le ministère algérien de la Santé qui fait état de seulement cinq millions d’Algériens vaccinés (deux doses).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite