La Turquie mettra en oeuvre son propre “paquet de sanctions” contre la Syrie (Erdogan)

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé mercredi que la Turquie mettrait en oeuvre son propre "paquet de sanctions" contre la Syrie, malgré l’échec de la résolution au Conseil de sécurité de l’ONU qui condamnait Damas, en raison des vetos russe et chinois.

M. Erdogan a jugé "regrettable" que la résolution n’ait pas été adoptée, au deuxième jour de sa visite officielle en Afrique du Sud, pays membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU qui s’est abstenu sur la résolution, tout comme l’Inde et le Brésil.

Fin 2010, Pretoria a rejoint le groupe des grands pays émergents, les "Brics", créé pour faire contrepoids aux Occidentaux, avec la Chine, le Brésil, la Russie et l’Inde.

La Chine et la Russie, membres permanents du Conseil de sécurité, ont opposé mardi leur veto à un projet de résolution des pays occidentaux menaçant le régime syrien de "mesures ciblées".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite