La France “suspend ses coopérations régaliennes” avec le Mali

La France a condamné "avec la plus grande fermeté" le coup d’Etat survenu mercredi au Mali et décidé de "suspendre toutes ses coopérations régaliennes" avec ce pays, a annoncé, jeudi, le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé.

La France "condamne avec la plus grande fermeté ce renversement par la force de l’ordre constitutionnel" et "suspend toutes ses coopérations régaliennes avec le Mali", a déclaré le ministre dans un communiqué

"Nous maintenons notre aide en faveur de la population en particulier l’aide alimentaire et nous poursuivons notre action dans la lutte contre le terrorisme", a-t-il, par ailleurs, indiqué.

La France appelle "au rétablissement de la Constitution et des institutions, au respect des libertés et des droits fondamentaux et tout particulièrement de la personne du président M. Amadou Toumani Touré", a-t-il dit dans un communiqué.

Elle appelle également, a-t-il ajouté, "au respect de l’intégrité physique de toutes les personnes détenues dont elle demande la libération immédiate", ainsi qu’"au maintien du calendrier électoral".

"Le peuple malien aspire à la paix, à la sécurité et à la démocratie. Il est indispensable de restaurer la constitutionnalité et la stabilité de la situation politique et des conditions de sécurité dans le pays en évitant toute violence", a dit M. Juppé.

Il a indiqué que la tenue du Conseil des Affaires étrangères vendredi à Bruxelles sera l’occasion de discuter "des mesures que l’Union européenne doit prendre en réaction avec cette situation"..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite