La France condamne la destruction de mausolées à Tombouctou, un “acte intolérable”

La France a condamné samedi la destruction de mausolées à Tombouctou par des islamistes armés contrô lant le nord du Mali, deux jours après l’inscription de cette ville sur la liste du patrimoine mondial en péril parrainé par l’Unesco, a indiqué le Quai d’Orsay.

"La France condamne la destruction délibérée de mausolées de saints musulmans dans la ville de Tombouctou par un groupe islamiste extrémiste qui contrô le cette ville du Mali", a déclaré le porte-parole du ministère des affaires étrangères Bernard Valero.

"La violation systématique de ces lieux de recueillement et de prières, qui représentaient depuis des siècles une partie de l’âme de cette prestigieuse cité sahélienne, constitue un acte intolérable alors que la communauté internationale, par une décision de l’Unesco, avait inscrit ces sanctuaires au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1988", a ajouté M. Valero dans un communiqué.

La France, a-t-il ajouté, appelle à "la fin de ces violences et de cette intolérance".

Selon des témoins, des islamistes armés contrô lant le nord du Mali, dont le groupe Ansar Dine, ont détruit samedi le mausolée d’un saint musulman qu’ils avaient profané en mai à Tombouctou et s’attaquaient à un second mausolée.

L’Unesco avait placé jeudi Tombouctou sur la liste du patrimoine mondial en péril, alertant la communauté internationale sur les dangers qui pèsent sur cette ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite