La dirigeante de Hong Kong présente ses excuses pour avoir causé “conflits et querelles”

La cheffe de l’exécutif pro-Pékin de Hong Kong, Carrie Lam, a présenté dimanche "ses excuses" pour la façon dont le gouvernement a tenté d’adopter le projet de loi décrié sur les extraditions vers la Chine, provoquant "conflits et querelles".

"La cheffe de l’exécutif a admis que les lacunes dans le travail du gouvernement ont entraîné beaucoup de conflits et de querelles dans le société hongkongaise et a déçu et tourmenté de nombreux citoyens", selon un communiqué de ses services.

"La cheffe de l’exécutif présente ses excuses aux citoyens et promet d’accepter les critiques avec le plus de sincérité et d’humilité possible", poursuit le texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite