La décision de la France de réduire drastiquement les visas est “inappropriée”, selon Bourita

La France ne peut pas imposer au Maroc d’accueillir des personnes expulsées de son territoire sans fournir les preuves irréfutables de leur identité, ainsi qu’un test PCR négatif, a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

 

“il est inapproprié de dire pour la France que le Maroc refuse de délivrer des laisser-passer aux clandestins arrêtés sur le sol français”, a-t-il vivement réagi, soulignant qu’au cours des 8 derniers mois, les consulats du Maroc en France ont délivré près de 400 laissez-passer.

Pour le chef de la diplomatie marocaine, le problème est avant tout franco-français, indiquant que le retour d’un ressortissant marocain dans son pays doit se faire sur la base de deux conditions: fournir une preuve irréfutable que la personne est d’origine marocaine et un test PCR négatif.

Si la France, qui s’apprête à expulser des personnes, est incapable d’imposer à ces personnes des tests contre le coronavirus, c’est son problème et non celui du Maroc, a-t-il lancé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite