La Corée du Sud “préoccupée” par le rejet de l’eau radioactive de Fukushima dans l’Océan Pacifique

La Corée du Sud a exprimé sa préoccupation concernant la décision de l’opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima de rejeter plus de 10.000 tonnes d’eau radioactive dans l’Océan Pacifique, a annoncé mardi le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

Le rejet dans l’Océan Pacifique d’eau, dont la radioactivité est 100 fois supérieure au taux toléré, pourrait être contraire à la loi internationale, a indiqué le ministère sud-coréen.

La société exploitant la centrale, Tokyo Electric Power Company (Tepco), a annoncé, lundi, son projet de rejeter de l’eau faiblement radioactive se trouvant dans des réservoirs prévus pour le traitement des déchets dans l’Océan Pacifique afin de faire de la place pour le transfert de l’eau hautement contaminée, accumulée dans les salles des machines, vers ces réservoirs.

Le niveau d’iode-131 dans cette eau s’élève à 6,3 Bq/cm3, 100 fois plus élevé que la limite légale (0,04 Bq/cm3), mais l’impact de cette radioactivité sur la santé humaine s’élèverait à 0,6 mSv par an si une personne se nourrit chaque jour de poissons et d’algues provenant de ces eaux, un niveau qui est inférieur à la limite annuelle de 1 mSv, selon Tepco.

La centrale, située au bord de l’Océan Pacifique, a été secoué le 11 mars par un violent séisme et un tsunami dévastateur, déclenchant une série d’explosions et d’incendies et provoquant la panique parmi les résidents locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite