L’opposition syrienne condamne l’accord entre Damas et Moscou sur la prospection pétrolière et gazière

La Coalition de l’opposition a affirmé jeudi que “le peuple syrien considère comme nul” l’accord signé la veille entre le gouvernement et la Russie sur la prospection pétrolière et gazière dans ses eaux territoriales.

La Coalition a condamné, dans un communiqué, la signature de cet accord "qui vise à donner les richesses de notre sous-sol contre des armes russes destinées à tuer le peuple syrien".

Le fait qu’une société russe signe "l’un des plus importants contrats dans la région avec le régime criminel, alors que les combats se poursuivent sans répit, met en évidence le fait que le gouvernement russe a signé un accord pour fournir au régime des armes supplémentaires pour tuer le peuple syrien", a ajouté l’opposition.

D’une durée de 25 ans, l’accord est financé par la Russie, alliée du régime du président Bachar al-Assad, et a été paraphé, mercredi, au siège du ministère du Pétrole et des ressources minières à Damas par le ministre syrien du Pétrole, Sleimane Abbas, la Compagnie générale syrienne du Pétrole et l’entreprise russe "Soyuzneftegaz" company.

La prospection, devant débuter immédiatement sur une superficie de 2.190 km2, s’effectuera en plusieurs étapes, a indiqué M. Abbas, précisant que son coût s’élèverait à 100 millions de dollars.

"Le gouvernement russe est complice de l’effusion de sang syrien à travers son soutien au régime d’Assad, qui est la principale source du terrorisme international", souligne l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite