L’émission d’I-Télé “D’un monde à l’autre” analyse la suspension des contacts entre le Maroc et l’UE


D'un Monde A l'Autre par ITELE

Notre chroniqueur Mustapha Tossa a été l’invité le dimanche 28 février dans l’émission "D’un monde à l’autre", animée sur la chaîne française d’informations continues "I-Télé", animé" par Claude Askolovitch. Interrogé dès le début de l’émission de savoir si les Marocains,, à l’image des Français au salon de l’agriculture, pouvaient siffler le chef de l’Etat, Mustapha Tossa a répondu : " Non on ne siffle pas le Roi parce que les Marocains ont beaucoup d’estime et de respect pour la personne du Roi. Par contre on peut siffler un premier ministre, on peut siffler un ministre pour montrer son humeur par rapport à une décision politique".

Mustapha Tossa s’est par ailleurs longuement attardé dans cette émission à expliquer les raisons qui ont poussé le Maroc à suspendre ses contacts avec les institutions européennes, estimant que la relation entre Rabat et Bruxelles est un en train de vivre un grand moment de vérité et de clarification. "A partir du moment où le Maroc est un pays sur lequel vous comptez dans la lutte contre le terrorisme, comme un élément extrêmement important pour stabiliser la région, un élément économique majeur comme un pont entre L’Afrique et l’Europe, il ne faut pas ouvrier la porte à tous les éléments qui peuvent le déstabiliser ou l’affaiblir", a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite