L’arrestation de narcotrafiquants au Mali confirme le basculement du “polisario” dans le trafic de drogue en lien avec AQMI

Sous le titre "Narcotrafic-AQMI: le chaînon manquant serait le front Polisario", le site d’information spécialisé "Sahel.Intelligence" rapporte que l’arrestation de six membres du ‘polisario’ met en évidence l’implication de ce groupe dans les activités criminelles et terroristes dans la région du Sahel.

"Les forces de sécurité maliennes ont procédé à l’arrestation de six trafiquants de drogue internationaux qui sont issus des rangs du polisario, dans le cadre d’une vaste opération coordonnée avec la Mauritanie voisine", rapporte l’auteur de l’article, se référant à des sources sécuritaires maliennes dans le Nord du pays. Il précise que "le chef du groupe, qui a pour nom de guerre Sultan Ould Bady, serait à la tête de l’un des trois plus gros réseaux qui organisent le trafic de stupéfiants en direction de l’Europe en passant par la région du Sahel".

Citant ces sources sécuritaires maliennes, "Sahel Intelligence" révèle que "Ould Bady se serait rendu à plusieurs reprises en Guinée Bissau ces derniers mois, ce qui corrobore la thèse qu’il serait très probablement le mystérieux intermédiaire d’AQMI dont "Sahel Intelligence" a révélé la présence lors d’une réunion secrète avec des barons de la drogue latino-américains sur une île de l’archipel de Bijagos".

"Cette information vient conforter les nombreuses affirmations sur la dérive mafieuse et terroriste du polisario", relève le site, précisant que "la direction du polisario n’a fait pour l’instant aucun commentaire relatif aux chefs d’accusations à l’encontre des hauts responsables de son organisation arrêtés au Mali".

"Nous avons arrêté jeudi six gros trafiquants de drogue dans le Sahara, qui étaient des associés des trafiquants arrêtés mardi par l’armée mauritanienne", rapporte, samedi, la presse malienne citant des sources sécuritaires de ce pays. Elle affirme que "les personnes arrêtées appartiennent aux rangs du polisario et se trouvent à la tête l’un des trois principaux réseaux de trafiquants qui écoulent la drogue vers l’Europe en passant par les vastes étendues du désert à la frontière entre le Mali et la Mauritanie".

D’autre part, l’armée mauritanienne avait annoncé, mercredi, avoir tué deux hommes et en avoir capturé sept autres dans une attaque contre une bande de trafiquants de drogue à l’est de la Mauritanie, à la frontière avec le Mali.

Selon les sources sécuritaires maliennes, "les six personnes arrêtées étaient des associés des trafiquants arrêtés lors de l’opération de l’armée mauritanienne".

Pour sa part, site d’information "Le Griot.info" rapporte que "le chef du réseau, un sahraoui haut placé dans la direction du polisario, répondant au nom de Sultan Ould Bady, serait le chef du troisième plus gros réseau de trafic de drogue en direction de l’Europe, et aurait également participé directement aux enlèvements d’étrangers dans le Sahel, perpétrés par Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI)".

"Sultan Ould Bady ne serait vraisemblablement que la partie émergée de l’iceberg d’un réseau opérant sous couvert du mouvement du polisario pour s’adonner aux trafics dans la bande sahélienne, alimentant les factions d’AQMI en matériel et en vivres", ce qui suscite de vives inquiétudes des puissances occidentales, souligne l’auteur de l’article.

(Source MAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite