L’appartement de Ségolène Royal visité par de “mystérieux cambrioleurs”

Ce mercredi, une intrusion dans l’appartement de Ségolène Royal à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) intervient deux jours après l’annonce de sa candidature aux primaires socialistes.

Arrivée chez elle en début de soirée, Ségolène Royal a constaté que quelqu’un s’était introduit dans l’appartement. Deux chambres et le bureau de son domicile ont été "mis à sac", les tiroirs vidés et les objets personnels éparpillés, mais aucun objet n’aurait été dérobé selon les policiers.

le ou les visiteurs sont entrés par la porte de la cuisine, qui a été fracturée, et ont également tenté de s’introduire sans succès dans la chambre de Mme Royal qu’elle verrouillait depuis le précédent cambriolage. D’après Le Point, les policiers saisis de l’enquête s’intéresseraient aux fréquentations des deux enfants de la présidente de la région Poitou-Charentes.

"Je vais porter plainte", a confié Ségolène Royal au Parisien. "Je ne veux pas me laisser intimider (…) Maintenant, ça suffit ! Je veux être protégée et que mes enfants soient protégées", a indiqué la présidente de la région Poitou- Charentes.

C’est en effet la troisième fois que son appartement de Boulogne-Billancourt reçoit la visite de "mystérieux cambrioleurs". Une première fois le 17 août 2006, alors qu’elle s’apprêtait à déclarer sa candidature aux primaires soc ialistes, puis le 27 juin 2008, à la veille d’un discours de présentation de sa contribution avant le congrès du PS de Reims.

Cette nouvelle intrusion survient deux jours après l’annonce de sa candidature à la primaire présidentielle du PS. "Ça ressemble à une forme d’intimidation", a dit Guillaume Garot, porte-parole de Ségolène Royal qui est aussi député-maire de Laval.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite