Kadhafi : gare aux morts qui “grandissent”

Dominique de Villepin s’est réjoui vendredi que La Libye puisse "écrire une nouvelle page de son histoire" après la mort du colonel Kadhafi, observant cependant que "tout est à faire", alors que "l’histoire montre" que certains morts "grandissent" et "continuent à peser".

"Les choses peuvent paraître plus faciles à régler en l’absence du colonel Kadhafi et d’un procès", a relevé l’ancien Premier ministre sur RTL, en faisant le parallèle avec Ousama ben Laden. "L’histoire montre que ce n’est pas toujours vrai, qu’il y a des morts qui grandissent, même s’ils sont diaboliques, et qui continuent à peser sur l’histoire de leur pays", a-t-il commenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite