Jacob Blake: James et la NBA déplorent l’absence de poursuite judiciaire

Les joueurs de la NBA, LeBron James en tête, et le club de Milwaukee, qui avait boycotté un match de play-offs l’été dernier après les tirs de policiers ayant grièvement blessé l’Afro-Américain Jacob Blake, ont déploré mardi l’absence de poursuites judiciaires à leur endroit.

“Apprendre ce qui s’est passé aujourd’hui a été un coup dur à encaisser au coeur et aux tripes”, a déclaré James après la victoire des Lakers à Memphis.

“LBJ” a ajouté que ce coup était dur “pour chaque personne noire (…), mais aussi dans la communauté blanche, pour (les gens) qui voient des moments comme celui-ci se produire”.

Plus tôt, il avait relayé une citation de Martin Luther King – “Une loi injuste n’est pas du tout une loi” -, ajoutant “PAS DU TOUT !!!”, pour exprimer son sentiment à l’annonce de la décision du procureur chargé de cette affaire qui avait ravivé la colère antiraciste aux Etats-Unis.

La superstar, comme l’ensemble des autres basketteurs de la ligue, avait menacé de ne pas reprendre le jeu dans la bulle de Disney World et avait forcé la NBA à être plus proactive pour lutter contre l’injustice raciale, après ce drame survenu à Kenosha dans le Wisconsin le 23 août.

Jacob Blake, 29 ans, avait reçu plusieurs balles dans le dos sous les yeux de ses trois fils, alors qu’il tentait de prendre place dans une voiture. Grièvement blessé, il a perdu l’usage de ses jambes.

 

 “Décourageant”

 

Très affectés, les joueurs des Bucks, club de Milwaukee situé près de Kenosha, avaient initié deux jours plus tard un mouvement de boycott de match, embrayé par d’autres équipes de baseball, de football ainsi que par la star japonaise du tennis Naomi Osaka.

La franchise du Wisconsin a aussi réagi par voie de communiqué: “les Bucks condamnent fermement l’usage excessif de la force par les forces de l’ordre. L’année dernière a mis en lumière les injustices raciales auxquelles sont confrontées nos communautés afro-américaines et d’autres communautés marginalisées. Ces cas récurrents de recours excessif à la force doivent cesser”.

“En tant que club, nous restons fermement résolus à résoudre les problèmes d’injustice sociale et raciale et à apporter des changements significatifs”, ont ajouté les Bucks sans jamais citer le nom de Jacob Blake.

Leur ancien joueur, Wesley Matthews, qui évolue cette saison aux Lakers de Los Angeles, a estimé que la décision du procureur était “vraiment décourageante”. “C’est bouleversant en tant qu’être humain, que la justice ne soit pas justice. C’est difficile.”

Peinant à trouver ses mots, la star du Jazz d’Utah, Donovan Mitchell a estimé que “c’est triste d’en être à un point où on n’attend plus qu’aucune justice soit faite pour ce genre de choses qui te font peur en tant qu’Afro-Américain. C’est juste décourageant”.

“Nous devons continuer à rester forts, à croire en l’autre, à continuer de pousser pour un grand changement, pour le plus grand bien de tous”, a néanmoins appelé LeBron James.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite