Israël: 2 Français déclarés “Justes parmi les nations”

Deux Français ont été déclarés mercredi "Justes parmi les nations", la plus haute distinction décernée par Israël à ceux qui ont sauvé au péril de leur vie des Juifs pendant la Shoah.

Georges Dilsizian et son fils André-Gustave, décédés respectivement en 1946 et 1971, ont été reconnus comme "Justes" à titre posthume par le Mémorial Yad Vashem de Jérusalem qui a remis un certificat et une médaille à leur petite-fille et fille, Mme Liliane de Toledo.

Georges Dilsizian, né en Arménie au début du siècle dernier, avait immigré en France où ses 13 enfants avaient vu le jour. L’un d’entre eux, André-Gustave, avait épousé Léa Albohair, issue d’une famille d’immigrants juifs turcs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite