Hollande: “Le 1er Mai ne doit pas être une bataille contre le syndicalisme”

Hollande:
A Nevers, Hollande rend hommage à Pierre Bérégovoy, cet «ouvrier», ce «syndicaliste», cet «homme d’Etat». Il rappelle que la «violence» en politique l’a conduit à se suicider et que cette violence existe toujours. Mais aussi, Bérégovoy, ce «grand argentier», qui a été un ministre des Finances reconnu, pour signifier que la gauche peut gérer.

Ll’ancien Premier ministre socialiste Pierre Bérégovoy s’était donné la mort à Nevers le 1er mai 1993.

La candidat socialiste à la Présidentielle a déclaré que le la fête du travail était "la fête des syndicalistes" et ne saurait être associée "à une bataille contre le syndicalisme".

«Je ne veux pas de distinction, il n’y a que des vrais travailleurs», dit-il encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite