Hollande écarte l’idée d’une intervention militaire française en Libye

Le président français François Hollande a écarté lundi l’idée d’une intervention militaire française en Libye, jugeant de nouveau qu’il revient d’abord pour l’instant “à la communauté internationale de prendre ses responsabilités” dans ce pays.

"La France n’interviendra pas en Libye parce que c’est à la communauté internationale de prendre ses responsabilités et pour l’instant, elle doit faire en sorte qu’il puisse y avoir un dialogue politique, il n’est même pas installé, et deuxièmement que l’ordre puisse être rétabli", a-t-il déclaré à la radio France Inter.

Plusieurs pays de la région – Niger, Tchad notamment – ont estimé récemment qu’une intervention militaire internationale était "indispensable" en Libye, pays en proie aux violences et qui risque de basculer dans le chaos.

Interrogé pour savoir si la France pourrait participer à une éventuelle intervention de l’Onu, François Hollande a répondu qu’une telle direction n’était pas en jeu actuellement.

"S’il y a un mandat clair, s’il y avait une organisation claire qui puisse être définie et des conditions politiques", la France pourrait participer mais "ça n’en prend pas le chemin", a-t-il dit.

Sous la présidence de son prédécesseur de droite Nicolas Sarkozy, la France avait pris la tête d’une coalition pour mener une intervention militaire en Libye qui avait abouti à la chute de son dirigeant Mouammar Kadhafi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite