Hilary Clinton contre l’engagement des Etats-Unis dans un conflit armé de “façon unilatérale”

“Je crois que nous ne devrions plus nous engager dans un conflit armé de façon unilatérale, à moins que notre sécurité ne soit directement menacée », a déclaré mardi Hillary Clinton, l’ancienne secrétaire d’Etat américaine, qui pourrait bientôt se déclarer candidate pour la prochaine élection présidentielle américaine en novembre 2016.

"Je le dis purement et simplement : j’ai fait une erreur en soutenant le président Bush en lui donnant la permission d’intervenir en Irak", a-t-elle confié dans une interview accordée à Europe 1.

Sur l’Irak et la menace que représente Al-Baghdadi, qui se prétend le calife de tous les musulmans, elle a estimé que les « Irakiens eux-mêmes n’ont pas encore assez analysé la menace qu’il représente, lui et son groupe. Je ne pense pas qu’il y ait à l’heure actuelle une stratégie bien définie ».

« Notre objectif primordial, c’est de faire en sorte que le gouvernement irakien, en intégrant des sunnites. Après tout, cet homme n’occuperait pas le poste qu’il occupe si la population ne le supportait pas de façon tacite. Ils sont tellement dégoûtés de l’attitude du gouvernement Al-Malaki.", a-t-elle poursuivi,

Et de noter : "Je serais extrêmement ferme en demandant à l’Irak de s’unir contre cette menace. Mais le gouvernement actuel n’est pas prêt à le faire et ne va pas le faire. Je ne pense pas qu’une force extérieure comme les Etats-Unis puissent le faire si les Irakiens ne veulent pas le faire."

"Nous essayons, cela dit, d’aider l’Irak, en envoyant des conseillers militaires pour mieux lutter contre la menace de l’EII.", a toutefois indiqué Mme Clinton.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite