Fusillades: Sarkozy active le plan Vigipirate “écarlate” en Midi-Pyrénées

Le président Nicolas Sarkozy a annoncé lundi soir l’activation du plan Vigipirate de couleur "écarlate" -le plus haut des quatre niveaux- dans la région Midi-Pyrénées et "quelques départements limitrophes", une première en France, au soir de la fusillade meurtrière dans une école juive de Toulouse et après l’assassinat de parachutistes de confession musulmane à Toulouse et Montauban les 11 et 15 mars.

Quatorze unités de CRS et de gendarmes mobiles "sécuriseront" la région, tandis que des gardes statiques seront engagés devant les lieux de culte juifs et musulmans et devant les écoles confessionnelles, a-t-il précisé lors d’une déclaration à l’Elysée.

Le reste du pays reste placé au niveau "rouge".

"Nous ne savons pas les motivations de ce criminel", a-t-il dit à propos du tireur. "Bien sûr, en s’en prenant à des enfants et à un enseignant, juifs, la motivation antisémite semble évidente. S’agissant de nos soldats, nous savons que deux étaient de confession musulmane, qu’un troisième était antillais, mais nous ne connaissons pas les motivations, même si on peut penser, on peut imaginer que le racisme et la folie meurtrière sont en l’occurrence liés", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite